Appel sans frais: 1-866-258-8755

Et qu’est-ce que la réussite après tout?

Ce n’est pas tout le monde qui a le privilège de recruter Albator et Mère Teresa dans la même année. Vous comprendrez à la fin de l’article. Mais déjà, merci! Toute notre reconnaissance pour la confiance que vous me témoignez et merci aux professionnels du crédit de m’accueillir comme un des leurs.

Le bilan 2017 remplit notre petite équipe de fierté et nous incite à nous dépasser encore plus. Les dernières semaines sont à l’image de l’année et de notre vision. Nous avions 7 mandats à exécuter simultanément. Tous des mandats exclusifs, dont 5 étaient urgents puisque ces employeurs désiraient avoir des employés en poste en début janvier. Nous avons accompli 5 processus de recrutement simultanément, de A à Z entre 2-3 semaines. De petits chiffres, mais de belles histoires.

Pour notre cabinet de recrutement spécialisé en crédit, recouvrement et comptes client, l’année a été particulièrement riche en réussites.

Mais qu’est-ce que la réussite pour RH-Crédit ?

Point de vue de l’employeur :

Les clients reviennent vers nous fidèlement et nous accordent de plus en plus de mandats de recrutement exclusifs parce qu’ils réalisent que le travail est vite fait et bien fait :

  • Il obtient rapidement des candidats qualifiés en crédit et compte recevables. Il diminue donc l’impact négatif d’une chaise vide sur ses comptes client. Il a l’embarras du choix parmi des candidatures qui se démarquent. Il ne reçoit donc jamais de candidats qui seraient là pour servir de figurants ou de « comparables ».
  • Plus d’offres acceptées et de la rétention à long terme. Il sent que l’ensemble du processus est gouverné par la confiance et la transparence, et que leur offre convient vraiment aux candidats présentés pour une rétention à long terme.
  • Pas besoin de recommencer le processus. Il est soulagé parce que l’on comprend non seulement le profil technique et humain des gens de crédit, mais aussi les enjeux de la gestion de comptes client dans son industrie particulière.
  • La qualité ET la vitesse. Il comprend qu’en donnant un mandat exclusif, il s’offre un processus conduit par la qualité sans compromettre la vitesse. Il sait que RH-Crédit lui donne accès à l’ensemble des candidats actifs et passifs en crédit au Québec et qu’il n’a pas besoin de diluer l’effort entre plusieurs agences qui se marchent sur les pieds et se font la course.

Point de vue du candidat :

Pour les candidats, identifier l’opportunité qui comble ses besoins est primordial et c’est plus difficile qu’il n’y parait sans l’aide d’un professionnel. Le plus important est de rencontrer des employeurs qui reconnaissent les professionnels du crédit à leur juste valeur et qui offrent une opportunité répondant vraiment à leur besoin.

  • Un employeur qui se donne la peine de retenir les services d’un recruteur spécialisé en crédit et recevables reconnaît le caractère stratégique de la fonction crédit.
  • Ils utilisent RH-Crédit pour se concentrer sur les bons postes : ceux qui travaillent sur les profits de l’entreprise et l’expérience client. Ils ont remarqué que RH-Crédit n’accepte pas d’en faire de simples commis administratifs.
  • Ils savent que ce n’est pas un « one shot deal ». Ils constatent que leur recruteur est encore là 15 ans plus tard. La même personne, qui offre une relation basée sur la complicité à long terme. (Certains m’ont littéralement connu quand j’étais enfant** et j’ai suivi la carrière de plusieurs depuis le début jusqu’à des postes de direction).
  • Ils savent qu’en vivant d’une « niche », nous leur devons fidélité autant qu’à nos clients. Ce n’est pas seulement un principe, c’est une condition pour faire ce « business ».

Point de vue du recruteur :

Ce sont les expériences humaines qui comptent. OK, je vous dois la vérité : je ne survivrais pas une semaine dans « un vrai job ». J’ai BESOIN d’être maître de mon bateau et je suis accro aux résultats. Même si le métier de recruteur est la pire montagne russe émotionnelle, il me nourrit bien et me donne la liberté de travailler de n’importe où dans le monde sans entendre le petit « bitchage » autour de la machine à café… Juste pour ça, je suis mordu.

Mais surtout, il me permet de garder mon intégrité. J’ai le privilège de refuser de travailler pour certains clients dont je doute, de dire non à un contrat, de ne pas envoyer un candidat vers une situation pire que celle dans laquelle il se trouve juste pour une commission. On n’est pas à une commission près et nos candidats ne sont pas des numéros. On ne fait pas la chasse, on prend soin du monde. OK, ça fait marketing, mais chez RH-Crédit c’est une consigne. Je donne tellement à ce travail que je m’attends à ce qu’il me comble, qu’il donne un sens à mon action. Je veux regarder n’importe qui dans les yeux avec l’esprit en paix.

« La carrière est une occasion de croissance personnelle déguisée en gagne-pain. »

Je garde toujours en tête cette phrase d’un de mes « gurus » en recrutement. Ça vaut pour moi et ça vaut pour les candidats : « Accompagner les professionnels dans leur importante transition de carrière, c’est parfois être complice de changements beaucoup plus profonds ».

Voici 2 exemples de ces expériences humaines qui sont plus précieuses que ma paye :

  • Albator a du talent, mais il s’intègre difficilement dans la hiérarchie de la grande entreprise. Il a besoin de piloter son navire. Il est un peu jeune, mais si je l’associe avec le bon mentor, il peut vivre une évolution rapide et accomplir de grandes choses. Le match parfait avec un de mes clients en PME qui a justement embauché notre partenaire pour monter un département de crédit. L’employeur est prêt à accepter son côté rebelle à condition qu’il livre des résultats, combatte la menace extraterrestre, et ramène le DSO sur terre. “Deal!” Et les résultats sont au rendez-vous.
  • Mère Teresa hésite devant un nouveau poste qui constitue non seulement un avancement professionnel, mais aussi une augmentation de salaire exceptionnelle représentant 60 % de ce qu’elle gagnait avant. Nous avons su la reconnaître à sa juste valeur et surtout la supporter dans une transition difficile. Mère Teresa a un sens du devoir hypertrophié. Elle se sent irremplaçable. Elle se sent coupable comme si elle abandonnait les lépreux et son employeur mise là-dessus. Il lui promet une promotion, une augmentation, un bureau avec la vue sur le fleuve. Il contacte le nouvel employeur pour tuer le « deal ». Plusieurs employeurs sont prêts à tout, momentanément, pour retenir une personne-clé. Se choisir et continuer sa route est parfois un test pour les personnes très dédiées. Mais il y a toujours quelque part un employeur à aider qui vous reconnaîtra à votre juste valeur et qui vous laissera peut-être faire des miracles.

Le recrutement va changer drastiquement

Plusieurs départements de crédit vont devoir remplacer des gestionnaires de crédit pour cause de retraite dans les prochaines années. La relève est un problème important parmi les professionnels du crédit et des comptes recevables.

RH-Crédit joue le jeu des technologies à fond, mais ceux qui pensent que la technologie va remplacer le recruteur sont de grands naïfs ou n’ont pas compris le métier.

N’importe qui peut entretenir une base de données, maîtriser LinkedIn, Facebook, Indeed et même l’intelligence artificielle. On va continuer de jouer à tout ça, mais la cerise sur notre « sundae », ce sera toujours le facteur humain.

Nos méthodes visent à constamment mieux comprendre les aspirations individuelles du plus grand nombre possible de professionnels du crédit au Québec. Nous faisons le nécessaire pour rester informés des enjeux en évolution dans la gestion du crédit et des comptes client. Le tout pour continuer à devenir encore meilleurs à créer les fameux mariages parfaits. Dans le contexte de raréfaction des candidats qualifiés et de complexification des difficultés humaines au travail, notre hyperspécialisation quant à la niche « recevable » demeure un choix stratégique qui nous permet d’être très fiers de la valeur que nous apportons au processus de recrutement, et ce autant pour les employeurs que pour les candidats.

Il ne suffit pas de faire pour nos clients ce qu’ils n’ont pas le temps de faire eux-mêmes, nous nous démarquons en faisant pour nos clients des choses qu’ils n’arriveraient pas à faire par eux-mêmes.

The following two tabs change content below.
Youri Pinard

Youri Pinard

Chef du recrutement chez RH-Crédit
Youri Pinard, GCC, est un recruteur de précision spécialisé dans le domaine du crédit commercial et des comptes à recevoir. Riche d’un bagage de praticien Gestionnaire de Crédit Certifié, il a supervisé la gestion de crédit dans plusieurs industries, développé et animé des formations pour des organismes réputés et contribue toujours au développement et à l’épanouissement de cette profession en partenariat avec différentes organisations influentes et joueurs clé d’un grand réseau de contact axé sur la carrière en crédit.

Laisser un commentaire

Bulletin d’information

Inscrivez-vous à notre bulletin d’information afin de recevoir des conseils pour votre carrière, des nouvelles du marché de l’emploi et des nouvelles sur le secteur du crédit.